COLLAGèNE à BOIRE: LE NOUVEL ANTI-RIDES MIRACLE?

Dans la course à la jeunesse éternelle, tout est bon à prendre (ou à tester). Aujourd’hui, le collagène à boire apparait comme l’effaceur idéal de rides, ces marques du temps qui passe sur notre chère peau. Alors, énième produit regorgeant de promesses trompeuses ou véritable potion miracle contre les années qui défilent ?

Origines de l’élixir

Alors qu’une influenceuse américaine extrêmement célèbre en vante les mérites sur ses réseaux au quotidien, les dermatologues s’interrogent sur les effets réels de cette boisson à base de collagène. Tendance depuis 2013 aux Etats-Unis, ces poudres solubles dans l'eau (le thé, le jus, l'alcool,...) commencent leur ascension dans la routine des beautyaddicts européennes. "Initié en Asie où la beauté se consomme autant en shaker qu’en pots de crème" détaille Le Vif Weekend, le collagène comestible a vite gagné du terrain pour devenir tendance un peu partout dans le monde. Aujourd’hui et surtout de l’autre côté de l’Atlantique, les femmes organisent régulièrement des fêtes autour de cet élixir à base de molécules « miracles ». L’objectif : festoyer entre copines et s’enfiler des verres du nouveau cocktail « collagène » aux vertus rajeunissantes.

Raisons d’un tel succès

Le collagène, naturellement présent dans les tissus du corps humain, maintient l’élasticité de la peau jusqu’à un certain âge. En effet, avec le temps, la production naturelle de ce composant diminue. A 20 ans, la diminution se mettrait en marche et à 50 ans « la moitié des molécules de collagène auraient déserté le derme » précise encore Le Vif Weekend. Sous forme d’injection, de crème ou de solution buvable, l’apport extérieur de collagène vient encourager la synthèse naturelle et rendre à la peau son aspect pulpeux et lisse. Les cheveux se trouvent en meilleure santé et les ongles se fortifient. De plus, avec des articulations et des os plus solides, le sport devient (presque) un jeu d’enfants.

Réalité autour d’une boisson « magique »

En fait, les bienfaits du collagène, introduit à grand renfort de gorgées dans le corps, dépendent fortement de l’absorption de cette molécule par l’organisme et de la quantité ingérée. En tant que telle, la molécule est trop importante et doit être décomposée en peptides afin d’être assimilée par la paroi intestinale. Ces peptides ne se substituent pas au collagène mais stimulent grandement la synthèse naturelle de celui-ci. « Lorsque le collagène naturel se dégrade, il prend aussi la forme de peptides. Quand le corps en détecte la présence, il relance donc la production. » continue Le Vif Weekend. Il faudrait consommer 10 grammes de collagène hydrolysé au quotidien pour en sentir les effets sur la peau.

Précautions et usage

En supposant que l’on puisse dépasser la composition parfois problématique du produit en question (fait à partir de carcasses animales), il est important de se munir de bonnes informations avant de commencer les tests. Avis de médecins, de pharmaciens, de spécialistes, sont les bienvenus. Les promesses d’un produit peuvent s’avérer être totalement infondées et être affichées sur des marques américaines qui ne respectent pas les normes de l’Union Européenne en vigueur. Il est exigé d’en consommer tous les jours et de manière suffisante pour espérer bénéficier de ses bienfaits. A ne pas oublier également :  la mixture n’est pas des plus aisées à dissoudre et a souvent très mauvais goût.

Poudre aux yeux ou boisson révolutionnaire ? A vous de juger!

 

(AsD - Source : Le Vif Weekend - Illustration : Unsplash)

Soyez certains de lire tous nos articles sur MSN en vous abonnant à nos contenus. Cliquez sur "suivre", à côté de notre logo ci-dessus.

2024-05-15T17:26:41Z dg43tfdfdgfd